HisTADA

D’où vient Tada !?
L’association a été fondée à Lyon en novembre 2013 par Elena Callegaro, Valeria Parravicini-Butlen et Mariangela Capossela. Un groupe de parents italiens unis par le désir de « faire jouer ensemble » leurs enfants existait déjà depuis 2009. Il était un groupe né au gré de rencontres dans les squares ou au Jardin Couvert, une structure du 7eme arrondissement de Lyon au public souvent international. A cette époque deux mamans avaient créé un blog, bambini à Lyon, d’autres avaient contacté les institutions italiennes à Lyon pour créer un café parents à l’Institut Culturel Italien, une école maternelle italienne d’état et demandé des financements pour des formations pédagogique auprès de Reggio Children. Puis, non sans problème pour trouver un espace, une première saison d’ateliers a commencé en 2010 dans une école maternelle du 7ème.
De nos rencontres de 2009 différentes pistes de réflexion s’étaient ouvertes. L’exploration du panorama pédagogique lyonnais nous a montré la différence d’approche à l’enfant entre l’Italie (du moins, de ce que nous en connaissons) et la France, la difficulté d’accéder à des écoles alternatives à l’école publique le manque d’activités pour les enfants de moins de six ans (tant en français qu’en d’autres langues). Dans cette situation deux enjeux étaient imbriqués : le rapport à l’enfant en général et l’aspect plus spécifique de l’accès à un environnement en italien pour les enfants. Le choix d’organiser des ateliers ludiques était la solution la plus simple en termes d’organisation, mais elle avait l’intérêt de réunir les deux aspects. A la fin de cette première période de rencontres un groupe d’intervenants s’était constitué, le public s’était élargi et une crèche bilingue était en cours de création.
La confrontation avec l’école publique française nous a montré que les familles en situation plurilingue sont nombreuses et que les langues n’y sont pas toutes perçues de la même façon. Cependant, le point commun à toutes les langues est leur étrangeté radicale dans le cadre de l’école française, qui perçoit l’existence et la pratique d’autres langues comme un « usage privé », ne concernant que la famille. Cette perception devient problématique non seulement parce qu’elle n’accueille pas l’enfant comme « un tout » mais aussi pour la relation famille-école. En voulant légitiment marquer la séparation de l’enfant et de ses parents, l’école a parfois tendance à exclure complètement les familles du monde scolaire. Cet aspect est doublement problématique en cas de situation plurilingue, tant pour la famille qui a du mal à comprendre ce monde inconnu que pour l’école qui perd des occasions précieuses pour construire un rapport à l’autre riche et stimulant. Souvent les enfants plurilingues se retrouvent ensemble dans les groupes RASED (Réseau d’Aides Spécialisés aux Elèves en Difficultés). Bien heureusement la situation peut varier selon les arrondissements ou même les écoles.
De cette confrontation est née le désir d’agir socialement pour connaitre et faire connaitre les problématiques liées à la situation plurilingue, qui n’est pas qu’un fait privé, ni restreint à une langue spécifique. A ce moment, le groupe a formalisé sa constitution en association qui s’est donné pour but de soutenir la transmission des langues familiales dans une démarche d’engagement plus large.
Nous avons été accueillies dans le cadre d’un séminaire sur le plurilinguisme, le séminaire ELSE (Éducation en Langues Secondes et Étrangères) à l’Institut Français de l’Education (IFE)  , cela a été l’occasion de rencontrer d’autres associations engagées sur le terrain de la transmission d’une langue familiale et a surtout élargi, légitimé et problématisé notre ressenti vis-à-vis de l’accueil des langues à l’école.
Suite à cette expérience, en avril 2014 nous avons organisé une initiative de sensibilisation et d'échanges sur l'accueil et la transmission des langues familiales, PLURILINGUISME POUR TOUS! Elle s’est déroulée au sein de la manifestation "Semaine de l'éducation partagée" organisée par la Maison de l'Education de Lyon 1er.
Quatre rendez-vous étaient au programme pour interpeller les pratiques et les savoirs et pour créer un lien entre trois domaines: l’école,  la famille et la recherche scientifique.


A la rentrée suivante nous avons organisé une nouvelle saison d’ateliers en italien et commencé à travailler à la création d’un réseau inter-associatif en vue de préparer des ateliers plurilingues. Nous sommes intervenus aussi à l’école thématique ELSE.

En 2015 nous avons participé à la manifestation « Le village des langues » qui a été une autre occasion riche de rencontres au sein du monde associatif international.


Nous sommes maintenant à la troisième saison d’ateliers en italien. Il s’agit d’activités conçues selon une approche artistique nécessairement ludique mais aussi socialisante. Tout en faisant quelque chose ensemble on parle, et on parle pour réaliser ensemble ce qu’on s’est promis d’accomplir.
Nous avons eu la chance de rencontrer des artistes qui par leur pratique questionnent le rapport à l’enfant avec intelligence et humour. L’illustrateur Tullio Corda, le réalisateur Silvano Voltolina, la chorégraphe Giovanna Parpagiola, la comédienne Emanuela Malatestinic, la danseuse Michela Zorzi ont animé et animent toujours des ateliers très précieux. Mais les ateliers sont aussi des moments pour impliquer les parents dans l’organisation d’ateliers (cuisine, jeux de société, décors) de fêtes et de spectacles. En particulier un groupe de parents a monté et joué deux spectacles à l’occasion de la fête de Noël et de la fête de la Befana.
En 2016 Tada ! a développé davantage le travail avec les parents. L’expérience du théâtre, ce faire ensemble avec une approche artistique, a consolidé un groupe et son désir de partager le vécu à l’étranger. Deux projets sont en cours avec les adultes : « la boite bleu », un groupe de parole pour se défouler du manque de savoir-faire au profit d’un savoir vivre et Barbablu, un cours de théâtre en italien conduit par Silvano Voltolina.